Charles JULIET – Lambeaux

bougie-rouge-brlante-devant-le-fond-noir-21678139

Brève présentation:

Auteur: Charles JULIET est un écrivain français né en 1934 dans le département de l’Ain. Il est le quatrième enfant d’une famille pauvre. Il a seulement un mois lorsque sa mère se fait interner dans un hôpital psychiatrique (suite à une tentative de suicide et pour son état mental dépressif). Il est ensuite placé dans une famille de paysans suisses qu’il ne quittera plus.

A l’âge de sept ans, pendant la Seconde Guerre Mondiale, il doit assister à l’enterrement de sa mère dont il apprend l’existence. Sa mère est décédée suite au fait qu’elle n’était plus nourrie par les services de l’asile où elle avait été placée. Pendant la guerre, certains asiles étaient délaissés par le gouvernement et ne pouvaient plus nourrir leurs internés. Cet épisode marquera à jamais Charles JULIET.

Adolescent, il entre dans une école militaire où il traverse de dures épreuves. Par la suite, il intègre une école de santé militaire à Lyon pour entamer des études de médecine, qu’il abandonnera trois ans plus tard pour se consacrer exclusivement à sa passion qu’est l’écriture.

Il travaille quinze ans dans la solitude en attendant la parution de son premier livre: Fragments.

Genre: Biographie – Autobiographie

Résumé: L’auteur a voulu célébrer ses deux mères: l’étouffée et la valeureuse. La première celle qui lui a donné le jour, une paysanne à la suite d’un amour malheureux, d’un mariage qui l’a déçue, puis de quatre maternités rapprochés, a sombré dans une profonde dépression. La seconde, mère d’une famille nombreuse, a recueilli cet enfant comme s’il avait été son fils. Ce roman relate l’histoire d’un homme qui est parvenu à triompher de la détresse dont il était prisonnier. Cette oeuvre littéraire transmet un message d’espoir au lecteur.

Avis: 9/10

Prix: 6,60€

MON AVIS EN DÉTAIL:

J’ai étudié ce livre lorsque j’étais en Terminale L. J’ai eu plaisir à l’étudier.

Dans cette oeuvre, l’auteur se met à découvert et nous en apprend beaucoup sur sa personnalité. Il écrit à la seconde personne du singulier, ce qui apporte un côté intime à l’écriture. Lambeaux est avant tout un récit adressé à sa mère morte. L’auteur place ainsi sa mère biologique à la place centrale de son oeuvre.

Son écriture fragmentaire et poétique plonge le lecteur dans son vécu, aussi difficile soit-il.

Lambeaux est une oeuvre brève, une centaine de pages, fragmentées en deux séries de petits textes clos. D’autres oeuvres dans le style fragmenté sont sorties comme les Pensées de Blaise Pascal. Le fragment désigne « le morceau d’une chose brisée ».

« Nul pour t’écouter, te comprendre, t’accompagner. Partir, partir, laisser tomber les chaînes, mais ce qui ronge, comment s’en défaire? Au fond de toi, cette plainte, ce cri rauque qui est allé s’amplifiant, mais que tu réprimais, refusais, niais, et qui au fil des jours, au fil des ans, a fini par t’étouffer.« 

Extrait de la lettre écrite à Hortense Juliet.

LES POINTS + :

  • Le style : il est magnifique. L’auteur écrit à la seconde personne du singulier, ce qui est inhabituel. Cette façon de rédiger rend la lecture personnelle. Le lecteur s’imprègne de son histoire et se voit ériger le rôle de porte-parole de l’auteur qui relaterait  l’histoire aux deux mères.
  • Le fragment: c’est court et concis, tout est dit. La lecture est ultra-rapide.
  • L’histoire: elle est triste et l’auteur parvient à faire ressentir au lecteur son vécu difficile.

lambeaux

Et vous, qu’en avez-vous pensé?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :